Digigraphie

Home / Digigraphie

Un nouvel Horizon pour l’Art :

Digigraphie-epson-marseille-paca-provence

Digigraphie ® vous ouvre un nouvel horizon :

Grâce à elle, le monde de l’art exploite enfin tous les avantages des technologies numériques, tout en garantissant une qualité et une conservation exceptionnelles des oeuvres produites selon ce label.

La Digigraphie ® est le fruit de nombreuses années de recherche du groupe Seiko Epson sur les performances techniques de ses imprimantes et sur la qualité et la résistance de ses encres pigmentaires UltraChrome™.

La Digigraphie ® est un label technique qui permet de produire ou reproduire une oeuvre d’art en série limitée. De quoi ouvrir de nouvelles perspectives aux artistes, mais aussi aux musées et aux galeries d’art. Désormais, chaque création pourra avoir sa réplique numérique. Une réplique jalousement conservée, puisque chaque reproduction est numérotée, référencée et signée par l’artiste.

La Digigraphie ® est un label d’excellence qui répond à des critères précis et à des usages stricts. C’est le gage de sa valeur et la condition de son succès.

Digigraphie-epson; nice; montpellier; narbonne; bezier; caracassone; nimes

Un nouveau label :

Origine

Sa date de naissance est encore récente. La Digigraphie ® a été officiellement inaugurée le 13 novembre 2003, à l’occasion du centenaire du salon d’Automne. Mais sa pratique est plus ancienne. Depuis plusieurs années, de nombreux artistes photographes et plasticiens mais aussi des prestataires (laboratoires photo professionnels et ateliers de lithographie) utilisent la technologie des imprimantes Epson pour réaliser des tirages sur papier d’art. Ils ouvrent ainsi la voie à une nouvelle discipline : la reproduction numérique d’une oeuvre d’art.

A la recherche d’un nom…

Mais comment qualifier un tirage d’art numérique réalisé sur une imprimante Epson ? Dès 1991, la question se pose aux Etats-Unis lorsque Jack Duganne, maître imprimeur chez Nash Edition, eut besoin d’un terme générique pour décrire les oeuvres de l’artiste Diane Bartz, réalisées avec la technologie jet d’encre. Il se base sur le terme français “jet d’encre” qu’il décline en “gicleur” puis “Giclée”. Un nouveau label apparaît. (Source : “L’impression numérique”, de Harald Johnson, éditions Eyrolles). Les artistes français sont également confrontés au problème de Duganne. Ils choisissent d’emblée d’écarter l’expression “tirage jet d’encre” qui leur semble peu appropriée pour un tirage d’art.

 

Digigraphie-epson; marseille;manosque;saint-tropez;nice;cannes

Certains d’entre eux décident donc de créer leur propre label. Ce fut le cas de Philip Plisson, peintre de la marine qui créa la “Pixographie” ou encore de Jean-Noël l’Harmeroult, photographe de mode, qui nomma ses oeuvres “Hyperchrome”. Ces deux professionnels de l’image ont donc utilisé un label personnel pour décrire les tirages d’art en série limitée réalisés sur les imprimantes photo professionnelles Epson.

Bienvenue au label “Digigraphie ® ”

Face à ce développement de labels, Epson France dépose, en 2003, le nom de Digigraphie ® auprès de l’INPI et de l’OHMI (Institut de dépôt des marques européennes). La marque devient alors européenne. Désormais, tous ceux qui respectent les règles d’usage peuvent reprendre ce label. 

Une technique au service de l’art :

Digigraphie-epson;marseille; ajaccio;bastia;corse;vaucluse


Grâce à la technologie de ses imprimantes professionnelles et à la qualité de ses encres UltraChrome™, Epson dynamise le marché de l’art et offre de nouvelles perspectives aux artistes, aux  galeries et aux musées.

Une technique au service de l’art.

Des artistes réunis autour de la Digigraphie ®

Epson a constitué un groupe de réflexion réunissant quelques artistes photographes, peintres et plasticiens. Son rôle : définir les règles d’usage du label, veiller à son harmonisation au cours de son évolution à travers les différentes disciplines artistiques, et enfin assurer un rôle de conseil sur l’adaptation de la technologie Epson par rapport à leur sensibilité.

Artistes représentés :

Leonard de Vinci, Yann Layma, Cyril Anguelidis, Pierre Anthony Allard pour Harcourt, Ydan Sarciat, Guillaume Plisson, Zwy Milshtein, Philip Plisson, Jean-Noël L’Harmeroult, Ian Sanderson, Judith Darmont, Pierre Anthony Allard, pour Harcourt, Jean-Baptiste Leroux

Des musées fiers de leur patrimoine :

Digigraphie-9

Le label Digigraphie ® Collection devrait séduire plus d’un musée. En effet, tous, nationaux ou privés, peuvent désormais proposer aux visiteurs d’acquérir une oeuvre de qualité en édition limitée. La pérennité du tirage est ici essentielle. Chaque visiteur pourra donc repartir avec une reproduction d’exception de son oeuvre favorite (peinture ou photo). C’est l’occasion de s’offrir un patrimoine artistique à domicile. La vente de Digigraphies ® Collection peut s’effectuer lors d’une exposition temporaire ou pendant la visite des œuvres permanentes.


Un large choix de papiers d’Art

La Digigraphie ® est liée au support d’impression utilisé. Ainsi, Epson a sélectionné une gamme de papiers d’Art dédiée à la Digigraphie ® afin de donner aux artistes un vaste choix de matières : papier d’Art lisse, ultra lisse, texturé, aquarelle, velvet, canvas… Toutes ces matières ont fait l’objet de tests réalisés par des laboratoires indépendants, afin de garantir une stabilité de l’oeuvre dans le temps. Retrouvez la liste complète des papiers supports d’Art sur www.digigraphie.com.

Digigraphie-9

Musée Albert-Kahn :

de l’autochrome à la Digigraphie ® Collection

Le musée départemental Albert-Kahn s’est converti à la Digigraphie ®. Il est l’un des premiers musées à réaliser et exposer des Digigraphies ® de sa collection. Banquier humaniste, Albert Kahn aspirait à un monde en paix dans lequel la connaissance d’autrui mettrait fin aux intolérances. De 1909 à 1931, il constitue ses “Archives de la Planète” : ses opérateurs filment et photographient le monde en couleur.

Aujourd’hui, la collection de 72 000 plaques autochromes, la plus importante au monde, offre un “tableau direct de l’évolution” de la planète. Pour diffuser ce patrimoine unique, le musée Albert-Kahn a choisi le numérique et propose des Digigraphies à ses visiteurs. La technologie d’Epson redonne vie à ces clichés historiques.

Digigraphie-8Le Grand Cinéma Plaisir, rue de la Roquette. Paris, France, 14 mai 1918. Autochrome 9 x 12 cm, Auguste Léon, inv. A 14 056.